Présentation Histoire Population Economie Carte de la ville Galerie

L’ECONOMIE DE LA VILLE DE DOUALA

L’économie de la ville s’est développée autour du Port par lequel transitent les produits à destination du Tchad et de la République centrafricaine. En attendant la construction du port en eau profonde de 3eme génération de Kribi, le Port de Douala demeure le principal port du pays avec 95% du trafic portuaire du pays, 75 millions de tonnes de capacité et de traitement de trafic, 11millions de tonnes de stockage, 10km de quai. Les importations des produits manufacturés du Cameroun, de la République Centrafricaine et du Tchad passent par ce port, de même que les exportations de produits agricoles, les grumes et autres matières premières vers les pays développés et ceux de la sous région(le Gabon, le Congo…).



Douala représente près de 80 % de l’activité industrielle du Cameroun, réalise 33% du PIB du Cameroun et 50% du PIB de l’Afrique centrale.

Les entreprises de la ville sont pour la majorité des petites et moyennes entreprises (PME).

Près de 60 % des 124 000 sociétés répertoriées dans le pays sont installées dans la ville de Douala. Ces entreprises sont implantées dans les zones industrielles de Bassa et de Bonabérie.

On peut citer entre autres: huileries, savonneries, brasseries, cimenterie, entreprises textiles, aciéries et quelques entreprises du secteur chimique…

Douala, la capitale économique du Cameroun et la plus grande ville de la zone CEMAC dispose d’une bourse de valeurs mobilières qui permet aux investisseurs nationaux et étrangers d’émettre des actions et des emprunts obligatoires et de coter une partie de leurs actions. À Douala, le partage des richesses est encore très inéquitable et la classe moyenne peine à émerger. D'après de récentes statistiques, seuls 40 % des habitants de la ville sont actifs. Les jeunes âgés de 18 à 30 ans, qui représentent environ la moitié de la population totale de Douala, sont les plus affectés par le chômage (42,5 %). « Chômage et paupérisation conduisent bien souvent à une situation explosive. Ce sont les sources de la délinquance et de l'insécurité grandissante »,